Peut-on être un bon manager sans manipuler ?

Définitions des termes

Dispute conjugale

Est-ce la manipulation qui a mauvaise presse ou seulement le mot ?
Si on cherche des définitions de la manipulation on en trouve essentiellement de deux sortes, selon qu'on se réfère à la morale (la manipulation ce n'est pas bien) ou à un processus relationnel concret.

Certes, la manipulation au détriment des autres est condamnable, mais pas plus que n'importe quelle autre méthode, telle que l'argumentation ou la contrainte, et on oublie trop souvent qu'il existe une manipulation positive ,  celle qui résout bien des problèmes relationnels, ou thérapeutiques par des techniques de manipulation.

Le fonctionnement

Techniquement, sur le plan de l'analyse des relations, la manipulation corespond à une démarche invisible  de la part d'un partenaire, dans le but de  nous faire changer d'avis et/ou de comportement.

Vu ainsi, la manipulation est un processus relationnel et cognitif, qui peut et doit  s'étudier au même titre que les autres procédés classiques, tels que l'argumentation, la conviction, ou la demande autoritaire...etc.

Ce processus en lui-même est neutre, ce sont nos croyances qui lui donne une coloration morale, et c'est encore un biais cognitif teinté de moralisme et de bons sentiments.

La manipulation contient ce que nous y mettons nous-mêmes.

Plan de la conférence

Dans cette conférence, nous présentons les deux types de définitions de la manipulation : la manipulation à l'encontre des gens et la manipulation en tant que processus parfois positif, qui, telle un placebo ne fonctionne que par l'ignorance de la nature du médicament. 
Nous montrons également que ce sujet peut être abordé à deux niveaux d'analyse différents : le niveau des mots et celui des faits.

Quels sont les faits qui peuvent entrer dans la définition de la manipulation ? Quels sont les rapports entre les mots et les faits, entre ce que l'on dit et ce que l'on fait ? Il faut montrer que, trop souvent, il y a des dissonances entre langage et comportements, et que beaucoup de gens manipulent tous les jours mais sans vouloir le reconnaître,  et ils croient naïvement qu'il suffit d'appeller autrement ce qu'ils font : influencer, persuader, argumenter...pour se dédouaner. Mais sous le masque se cache le vrai visage ! 

Un manager dont le métier est de guider ses troupes le fera avec sa personnalité, soit de façon autoritaire soit de façon permissive. Et c'est là que se cache le monstre, car un manager permissif parait toujours un peu 'louche' et on se doute que ce dernier, pour arriver à ses fins : avoir une équipe performante, devra, tôt ou tard, emprunter des voies et un langage typique  des manipulateurs.

Peut-on être bon manager sans manipuler ?


PRESENTATION aux membres :

Toute communication de managers comporte des risques de manipulation qui peuvent devenir menaçants dans les entreprises où la sincérité n'est pas toujours possible. Peut-on être un bon manager sans manipuler ?
Comment diminuer la nocivité de certaines actions ?
L'intervenant vous présentera de façon ludique, à travers quelques concepts sérieux, des exercices concrets, et quelques exemples observés dans sa carrière de consultant, une méthode qui augmente la maîtrise des relations chez les managers, méthode utilisant des stratagèmes
de manipulation bienveillante.

L'art de manipuler

L'art de manipuler

Le livre publié en 1998 par Pierre Raynaud, est le deuxième livre écrit avec  ce titre, mais le  texte est différent du premier publié 20 ans avant, en 1978.

La thèse en est fort simple et se décline en trois actes :
1er acte : Nous sommes tous manipulés
2ème acte : Nous manipulons tous
3ème acte : Alors apprenons à manipuler (ne serait- ce que pour ne plus se faire  avoir)

Ce livre reste le programme de ce qui reste à faire pour que notre monde change en adoptant enfin un langage du réel et des comportements adaptés aux situations concrètes -